21 janvier 2007

KLAXON-INFO

2EME SESSION ORDINAIRE DU HCC

Le président de l’institution se réjouit de la qualité de la gouvernance

Le lundi 6 novembre 06 s’est ouvert au centre International de Conférences de Bamako la 2ème session ordinaire du Haut Conseil des Collectivités sous le haut parrainage de Son Excellence Oumar Ag Ibrahim Haïdara, Président de l’institution.

« La décentralisation, un choix volontariste en faveur d’une véritable responsabilisation des collectivités », tel est le slogan qui était sur la banderole dans la salle où se tenait la rencontre.

A l’ouverture des travaux, étaient présents plusieurs membres du gouvernement ; les représentants des missions diplomatiques, consulaires et des organisations internationales accréditées au Mali ; madame le Médiateur de

la République

; le chef d’Etat major et assimilés des forces armées et de sécurité ; les représentants des familles fondatrices de Bamako ; le Gouverneur du District de Bamako ; le maire du District de Bamako ; le maire de

la Commune III

du District de Bamako ; les présidents des Associations des Collectivités Territoriales ; les représentants de

la Société Civile

; les honorables Conseillers Nationaux. La participation de tout ce monde a permis de rendre grandiose cette cérémonie.

Dans son discours d’ouverture, le président du HCC n’a pas manqué de saluer l’ensemble de ses invités qui ont répondu favorablement à l’appel, tout en leur demandant d’observer une minute de silence à la mémoire de l’illustre disparu : l’Honorable conseiller national Abdoulkader TOURE, élu de

la Région

de Tombouctou.

A l’ordre du jour pour cette 2èm Session ordinaire de l’année 2006, le bureau du Haut Conseil des Collectivités a inscrit les points suivants :
1. Renouvellement du Bureau.
2. Examen des textes soumis par le Gouvernement « pour avis ».
3. Questions diverses.
Le président du HCC n’a pas manqué de rappeler le progrès que connaît notre pays depuis mars 1991 ; il exprima ainsi ses sentiments de satisfaction par les conseillers nationaux qui font aujourd’hui du HCC une institution lisible, visible et crédible.

Il profita ainsi de l’occasion pour saluer les efforts du gouvernement  en ce qui concerne la promotion des droits humains et de leur pleine jouissance par les femmes et les jeunes dans notre pays, il se dit assuré que le modèle de société et de développement auquel nous aspirons, ne peut se réaliser que sur le fondement d’une société juste, mettant femmes et hommes devant les mêmes chances d’accès aux leviers de promotion économique, sociale, culturelle et politique ; par l’émergence de femmes capables d’assumer les responsabilités qui sont les leurs, fédérant leurs efforts dans des programmes de développement pertinents et consensuels, évitant la dispersion entraînant l’inefficacité et la dilapidation des ressources alors l’analphabétisme, la pauvreté, la faim et la maladie reculeraient de frontière dans notre pays.
Le Haut Conseil des Collectivités reste convaincu que le salut du Mali reste dans l’implication plus significative des femmes dans la gestion des affaires publiques, mais faudrait-il qu’elles s’arment d’étiquettes de patience, de mesure et de nuance, entreprise qui exige « savoir faire et savoir attendre ».
Le président du HCC salua également les efforts accomplis par le Gouvernement dans l’instauration de la bonne gouvernance, et le soutien du HCC en la matière car elle constitue sans équivoque un préalable pour l’amélioration du mieux être collectif. Elle doit devenir dans notre pays une norme de gestion des affaires publiques devant marquer le sacre de la recherche de l’excellence et la fin de l’impunité. 
« Du haut de cette tribune, le Haut Conseil des Collectivités, par ma voix se réjouit et témoigne toute sa reconnaissance à Son Excellence Monsieur le Président de

la République

pour les résultats fructueux acquis auprès de sa constante adhésion aux préoccupations des Collectivités maliennes », a dit le président.

Par ailleurs, le HCC note avec beaucoup d’espoir, l’annonce faite par Son Excellence Monsieur le Président de

la République

d’un nouveau découpage territorial qui, assurément, aura pour but de mieux servir nos objectifs de développement économique et social dans un cadre décentralisé, démocratique et solidaire.   
La construction du Pont de Wabaria (Gao) figure aussi du rang des œuvres que les collectivités du Mali et singulièrement celles du Nord retiennent comme une des prouesses de notre pays.
Déplorant ainsi les accidents tragiques sur nos différents axes routiers et particulièrement ceux de
Septembre et d’Octobre 2006 dans la zone de San.
Ces nombreuses épreuves posent avec acuité la problématique de la sécurité de nos voyages, singulièrement en matière de circulation routière, a-t-il ajouté.

Et enfin, les efforts déployés, sous la conduite de Monsieur le Président de

la République

pour la lutte contre la pauvreté qui reste bien aussi notre défi et nous sommes assurés que la participation effective des démunis à la croissance et une croisade sans merci contre la corruption contribueraient à l’éradication de la pauvreté extrême et la faim conformément aux Objectifs du Millénaire pour le Développement.

La Rédaction




Posté par klaxon à 19:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur KLAXON-INFO

Nouveau commentaire