21 janvier 2007

KLAXON-INFO

LES MOTOS DANS LES ACCIDENTS DE CIRCULATION

Les motos venues de

la Chine

et de l’Indonesie ont enva­hi notre capitale. A chacun sa moto, peut –on dire. Mais, tout ne s’arrête pas là, car il faut aussi compter avec les conséquences.

De ces conséquences, nous mettons en relief  l’accroissement du taux des accidents de circulation à Bamako. A l’origine de la plupart de ces accidents, les motos. Précisément celles venues de

la Chine

et de l’Indonésie.

Avoir sa voiture est une bonne chose. Mais faut –il savoir l’entretenir, avoir un lieu pour la garer, être certain de pouvoir faire avec les embouteillages monstres de Bamako.

Pour échapper à tout cela, beaucoup ont préféré jeter leur dévolue sur les engins à deux roues. Ils sont moins chers, plus faciles à entretenir, moins encombrants et plus à l’aise dans la circulation que sa grande sœur de voiture.

De ce fait, plusieurs types de motos ont pris d’assaut les routes bamakoises. Le phénomène a connu un pic suite à l’arrivée sur le marché, depuis quelques années, des motos importées de

la Chine

et de l’Indonésie. Il s’agit des fameux Jakarta, FDMCO, et autres Yamaha et Sanili qui ont tout simplement jeté hors piste les Ninja, BB RS, 154, Cameco, Piaggio ou CT.

Comme un boom, les accidents de la circulation ont explosé. Pour preuve, jeter un coup d’œil sur le rapport d’enquêtes de

la CAPRIVES.

Il

dit ceci : « de 580 motos accidentées en 2000, nous nous sommes retrouvés avec 2532 en 2005. 1242 décès en

2000 a

passé à 2126 en 2005 ». Dans la même veine, les statistiques de l'Hôpital Gabriel Touré ont montré que 58% des accidents sont causés par des motos.

La majorité des victimes ou responsables de ces accidents sont âgés de 18 ans et plus. 

A l’origine de ces accidents, peut –on parler de l’état même de ces mécaniques ?

En tout cas, plusieurs experts en la matière ont unanimement reconnu leur manque de fiabilité, surtout côté freinage et solidité des supports.

Aussi, que peut –on dire de la conduite de la grande majorité des usagers de ces motos ? Pour la plupart jeune, leur souci premier reste la vitesse et la puissance des engins. La sécurité, on s’en fout. Alors bonjour les dégâts.

Pour réduire ces accidents, des mesures ont été prises, entre autres, l'interdiction des motos à moins de 51 cm3 sur la voie réservée aux quatre roues. A cela, s’ajoutent les campagnes de sensibilisation et d’information menées par la protection civile, notamment sur le respect du code de la route.

Faisons quelque chose, car les accidents de la circulation sont en passe de s’afficher en phénomène de santé publique.

I. DIALLO

Posté par klaxon à 19:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur KLAXON-INFO

Nouveau commentaire